Google l’a annoncé en août dernier et Google a tenu parole ce mardi 10 janvier. Les publicités intrusives sur mobile sont désormais pénalisées par le moteur de recherche pour le plus grand plaisir des utilisateurs. Confirmé sur Twitter, le recours aux interstitiels et aux pop-up sera dorénavant vu d’un mauvais œil par Google et impactera le référencement de votre site mobile.

Quelles publicités sont concernées par ces pénalités ?

Trois types de publicités sont concernées par ces pénalités. Comme le montre l’image ci-dessous, il s’agît des pop-up qui s’affichent dès le chargement de la page au lieu du contenu. Les interstitiels vous obligeant à les fermer avant de pouvoir accéder au contenu et les faux interstitiels qui vous proposent d’installer une application pour accéder au contenu désiré.

Pour vous faire une meilleure idée des publicités concernées, voici un visuel proposé par Google him-self depuis août dernier.

interstitielspopups

Cependant, toutes les interstitiels ne sont pas considérées comme intrusives. Utiliser des interstitiels propres (on insiste sur ce point) pour prévenir les internautes de l’ajout des cookies sur leur smartphone ou comme page de connexion n’est pas une source de sanction. Les interstitiels concernant les obligations légales, proposant une connexion à un site et pas trop envahissantes sont donc acceptées comme le montre l’image ci-dessous :

interstitielspopups2

N’oubliez pas que vous pouvez tester votre page mobile en utilisant l’outil d’optimisation de Google ou notre outil interne Quialemeilleureferencement.com. De plus, nous restons à votre disposition pour toute information supplémentaire sur notre site internet.

/* focus automation */ /* focus automation */