Ce n’est pas un scoop, le format vidéo est LE format qui a le plus le vent en poupe depuis plusieurs années maintenant. Sur Facebook, comme sur les autres réseaux sociaux, poster des vidéos, qu’elles soient sponsorisées ou non, n’a jamais été aussi simple pour les utilisateurs. Une chose qu’ont bien intégré les annonceurs, axant leur communication et leurs publicités principalement sur ce canal. Et pendant ces deux dernières années, les chiffres leurs donnaient raison.

« Nous avons récemment découvert une erreur dans la façon dont nous calculons un de nos indicateurs de mesure vidéo »
giphy-4Oui, donnaient. Le plus célèbre des réseaux sociaux a annoncé qu’il avait commit une erreur de calcul dans les statistiques délivrés aux annonceurs.

Comment ? En « omettant » de comptabiliser les vues des vidéos ne dépassant pas les trois secondes. Selon Publicis Media, les conséquences de cette surestimation des résultats pourraient varier entre 60 et 80%. Un détail de taille quand on pense que les vidéos sont en lecture automatique dans nos fils d’actualités…

Une nouvelle qui a certainement fait grincer les dents des annonceurs, qui calculent les budgets des prochaines campagnes en fonction des résultats apportés par la plateforme de Mark Zuckerberg.

 

Entre temps, Facebook a indiqué, via un communiqué, que l’erreur avait été corrigée et que cela n’avait aucune incidence sur les facturations.

Services pro | Entreprises de France | Arobase